Monero déclare la guerre aux fabricants de puces ASIC

Source : Monero déclare la guerre aux fabricants de puces ASIC
Les développeurs à l’origine de la crypto-monnaie anonyme souhaitent faire en sorte que les mineurs ne puissent utiliser des puces ASIC spécialisées, afin d’éviter une trop grande centralisation du réseau.
Dimanche dernier, un groupe de développeurs de ont publié un article dans lequel ils évoquent une question qui se pose souvent pour les altcoins qui peuvent être minés grâce à des cartes graphiques.
Il s’agit de répondre à la menace que , ou d’autres fabricants de matériel de minage spécialisé, puissent développer un Application-Specific Integrated Circuit (ASIC) pour miner Cryptonight, l’algorithme de hachage de , qui fonctionne grâce à un système de validation par preuve de travail (Proof of Work).
Pour y répondre, compte bien mener une “attaque préventive“.
Ainsi, les développeurs souhaitent protéger le réseau contre ce qu’ils perçoivent comme une menace. Pour y parvenir, ils comptent modifier l’algorithme Proof of Work de à chaque hard fork – des hard fork qui interviennent généralement deux fois par an.
Si ces modifications ne seront pas visibles pour la majorité des utilisateurs de XMR, les développeurs feront en sorte de changer l’algorithme de hachage du réseau de manière suffisamment significative pour que les mineurs ASIC Cryptonight qui auraient ainsi été fabriqués ne puissent plus fonctionner après chaque fork.
Et si ces ajustements n’étaient pas suffisants pour décourager le développement de telles puces de minage, n’hésitera pas à “mettre en place un hard fork d’urgence pour endiguer toute menace potentielle émanant des ASICs“.
Favoriser la décentralisation du réseau
Pour les développeurs, cette initiative permettra de s’assurer que le minage de reste égalitaire, et, par conséquent, décentralisé – en tout cas, tant que les puces ASIC ne se seront pas démocratisées.
“Les ASICs pourraient constituer une évolution inévitable pour tout algorithme Poorf of Work” explique l’article, qui a été publié conjointement par dEBRYUNE, dnaleor, et le project.
“Mais nous pensons que chaque transition vers un réseau dominé par les ASICs doit être aussi égalitaire que possible, afin de favoriser la décentralisation. Pour le moment, nous pensons que chaque nouvel ASIC Cryptonight ne sera pas égalitaire, et ne favorisera pas la décentralisation du réseau.”
Si les auteurs redoutent à ce point l’arrivée des mineurs ASICs, c’est qu’il s’agit d’un matériel coûteux – qui n’est donc accessible qu’à une portion d’internautes – mais aussi parce que ceux-ci sont conçus par un petit groupe de fabricants, principalement par le géant chinois .
Par conséquent, ils estiment qu’un gouvernement qui serait hostile à l’égard de l’anonymat offert par pourrait contraindre ces sociétés à mettre en place des “coupe-circuits” accessibles à distance, permettant d’éteindre ou de contrôler ces puces. Ils estiment également que et consorts pourraient être contraints de ne vendre ce matériel qu’à des clients qui détiendraient des autorisations du gouvernement.
Les cartes graphiques, de leur côté, sont perçues comme très généralistes. Elle sont déjà détenues par des millions d’utilisateurs, principalement pour du gaming, et il serait en théorie impossible pour un gouvernement d’en contrôler la production et la distribution.
La première modification de l’algorithme de hachage de aura lieu pendant le prochain hard fork, prévu pour le mois de mars.
Références : CCN, GetMonero
L’article Monero déclare la guerre aux fabricants de puces ASIC est apparu en premier sur Crypto-France.

Follow :

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!