Tether : l’agence de notation Weiss Ratings évoque ses inquiétudes

Source : Tether : l’agence de notation Weiss Ratings évoque ses inquiétudes
Le très controversé “StableCoin” (USDT) est toujours sous le feu des critiques, alors que l’agence Weiss Ratings a fait part de ses craintes vis-à-vis du projet.
Weiss Ratings s’inquiète de la situation de  Limited, accusée par certains observateurs de ne pas détenir suffisamment de dollars pour garantir l’ensemble des Tethers (USDT) qui ont été émis.
L’agence de notation a ainsi publié lundi un article dans lequel elle évoque l’absence d’un audit complet et récent – un audit qui permettrait de s’assurer que le record historique franchi par le Bitcoin en décembre dernier n’a pas été provoqué par un afflux d’USDT “artificiels”.
Car ce sont plus d’un milliard de nouveaux Tethers qui ont été émis en décembre et en janvier – des émissions qui ont en partie coïncidé avec la flambée du Bitcoin.
Pour se rendre compte du rythme de création des Tethers,  il suffit de jeter un œil à l’évolution de la “capitalisation” de l’actif – et donc de celle du nombre d’USDT en circulation :

Limited a bien placé un bouton “proof of funds” sur la page d’accueil de son site, qui présente les résultats d’un audit mené par Friedman LLP. Mais cette étude a été réalisée en septembre dernier, alors que seulement 442,5 millions de Tethers avaient émis – contre plus de 2,2 milliards aujourd’hui.
Voici ce qu’a indiqué cette semaine Weiss Ratings :
“Le problème : il n’y a jamais eu d’audit, et les individus derrière ont fait preuve d’un comportement douteux lorsqu’on leur a demandé des précisions. Ils n’ont eu de cesse de déclarer que leurs tokens étaient garantis à 100% par de vrais dollars, mais ils n’ont pas été en mesure, jusqu’ici, de fournir des preuves permettant de s’en assurer.”
En décembre dernier, la Commodity Futures Trading Commission () américaine avait fait parvenir des assignations à comparaître à et à – des assignations liées aux controverses entourant le manque de garanties offertes par ces entités.
Weiss encourage par ailleurs les investisseurs à consulter les messages de ’ed – un compte Twitter qui pointe régulièrement du doigt les pratiques de Limited et de . Ainsi, l’individu qui se cache derrière ce compte est persuadé que le projet aurait fait grimper de manière artificielle le cours du Bitcoin – lui permettant de dépasser le seuil des 19 500 dollars en décembre dernier.

A full audit would expose what they’ve really been doing. https://t.co/2HhjtDoHce
’ed (@Bitfinexed) 14 février 2018

Et sur les réseaux sociaux, beaucoup estiment que Limited s’appuierait sur un système de réserves fractionnaires : elle ne posséderait pas dans ses caisses autant de dollars que nécessaire pour garantir la valeur des Tethers.
Weiss Ratings indique par ailleurs que est la seule crypto-monnaie dont le volume d’échange dépasse régulièrement sa “Market Cap”, et qu’elle offre une source massive de liquidité pour les marchés. Ainsi, l’agence estime que les traders s’exposeraient à de lourdes conséquences si l’on découvrait prochainement que les affirmations de Limited étaient mensongères.
C’est la raison pour laquelle la société appelle les investisseurs à ne pas “trader” les paires basées sur l’USDT. Elle en profite pour leur rappeler qu’ils devraient se tourner vers des crypto-monnaies adossées “à une technologie et à des fondamentaux solides“, et veiller à ne pas laisser celles-ci sur des plateformes d’échange.
Weiss se tourne vers les crypto-monnaies
Weiss n’est entrée que très récemment dans l’écosystème des crypto-monnaies : ce n’est qu’en janvier dernier que l’agence de notation a publié sa première étude consacrée à ce sujet.
À l’origine spécialisée dans les véhicules d’investissement “traditionnels” (actions, ETFs, fonds d’investissement,…), l’entreprise a décidé de se tourner vers les actifs numériques du fait d’un intérêt croissant pour ce secteur.
À lire également : “Une agence de notation classe les monnaies numériques : B pour l’ et l’Ether, C+ pour le Bitcoin
Juste avant la sortie de son étude, Weiss avait fait l’objet de nombreuses attaques DDoS qui émaneraient de Corée – des attaques qui semblaient destinées à l’empêcher de distribuer son rapport. Celles-ci étaient parvenues, le 24 janvier dernier, à rendre le site indisponible pendant plusieurs heures, sans que cela ne l’empêche de diffuser son étude.
Dans le même temps, de nombreux rapports falsifiés avaient circulé. Ils visaient à manipuler les marchés en faisant croire qu’un coin en particulier avait obtenu une excellente note.

Just got a preview of the #Weiss #crypto ratings forwarded to me by a friend that has a paid subscription. He said he got an email from Weiss Ratings with a preview of the top #altcoins. Looks like #TRX did quite well! pic.twitter.com/1Fc3S9tbbB
— Victoria lamb (@Victori06039966) 24 janvier 2018

Depuis la publication de ce rapport, Weiss semble avoir bénéficié de l’engouement suscité par les crypto-monnaies. La société publie désormais régulièrement de nouveaux articles sur un site dédié, WeissCryptocurrencyRatings.com.
Le 5 février dernier, elle détaillait dans un article les raisons pour lesquelles elle n’avait attribué qu’un C+ au Bitcoin.
Références : CCN, WeissCryptocurrencyRatings,
L’article : l’agence de notation Weiss Ratings évoque ses inquiétudes est apparu en premier sur Crypto-France.

Follow :

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!